L'entretien et la surveillance du bassin

La surveillance et l'entretien du bassin

La surveillance du bassin doit être régulière et si possible quotidienne afin d'agir au plus tôt si nécessaire. Mais cela doit être avant tout un moment de plaisir et non une contrainte. Pour cela, l'emplacement et l'agencement du bassin doivent être étudiés avant sa réalisation "voir nos conseils sur le choix de l'emplacement".

Le système de filtration qu'il soit un modèle du marché ou un système par lagunage que vous aurez fabriqué, doit être bien pensé et bien dimensionné au besoin du bassin.

Surveillance visuelle

En passant quotidiennement à la belle saison près de votre bassin et au minimum une fois par semaine l'hiver vous pourrez repérer rapidement les problèmes éventuellement survenus et les corriger :

  • vérification de l'étanchéité du bassin et de ces composants ( filtre, cascade... )

  • vérification du bon fonctionnement des pompes, stérilisateurs UV, filtres...

  • vérification et suppression éventuelle de matières organiques  (tels que  feuilles, branches, animaux morts... ) et autres objets tombés accidentellement dans le bassin

  • vérifier la santé des poissons, nourrissez-les avec modération et en utilisant une nourriture de qualité adaptée aux espèces du bassin, à leur taille et en fonction de la saison.

  • vérifier la qualité de l'eau ( limpidité, température... ) et en cas de doute testez-là avec des bandelettes pour mesurer le PH qui idéalement doit se situer entre 8.2 et 8.4, la dureté carbonaté...etc 

  • vérifier en hiver si le bassin n'est pas complètement pris par la glace et recourez si nécessaire à un dispositif anti-gel tel qu'une pompe à air ( il est préféreable d'avoir installé ce matériel au préalable dans un local hors-gel ).

  • Déplacer ou repositionner les dispositifs effaroucheurs anti-héron afin que ceux-ci ne s'habituent pas à leur présence

Les végétaux dans le bassin

une marre végétalisée

Comment entretenir les végétaux du bassin ?
La plupart des végétaux du bassin perdent tout ou une partie de leur feuillage à l'arrivée du froid, mais certains les perdent régulièrement tout au long de la saison comme les nymphéas et il est bon lors des visites du bassin de prévoir une épuisette, une paire de gants et un sécateur pour toiletter les plantes qui le nécessitent. 
Même s''il est préférable de ne pas laisser les feuillages fanés se dégrader dans le bassin pour limiter l'apport de matières organiques sources de dégradation de la qualité de l'eau, il est parfois intéressant de laisser en place quelques plantes déséchées tout l'hiver pour le côté esthétique et pour permettre le refuge à la faune.

* Pour limiter l'entretien des végétaux, plantez la plupart d'entre eux dans un substrat pauvre type pouzzolane en ne laissant que la motte de terreau du pot fourni lors de l'achat, ils seront alors très efficaces pour purifier l'eau.
* Pour certains végétaux envahissants, utiliser des contenants solides adaptés à la surface que vous souhaitez couvrir
* Equipez-vous d'outils adaptés facilitant les interventions ( épuisette à mailles fines, sécateur sur manche...)

Interventions

Un bassin bien conçu et bien équipé ne demande que quelques interventions majeures dans l'année ( comme une haie ou un massif de rosier pourrait-on dire ! ) :

- Démarrage après un hivernage : il est temps après le froid de l'hiver de remettre en route la filtration et le circuit d'eau en général s'il a été arrêté. Les bactéries en sommeil reprennent de l'activité comme les poissons dès que la température du bassin s'élève au dessus de 10°. Contrôlez cette phase de démarrage, faites un apport éventuel de bonnes bactéries surtout si vous avez de nombreux poissons et que vous avez commencé à les nourrir.

Aider vos plantes à redémarrer surtout si vous les avez installées en fonctionnement hydroponique ( sans substrat terreux, uniquement en fixation dans la pouzzolane ).

- Entretiens ponctuels : hormis la surveillance visuelle qui ne nécessite pas forcément d'intervention manuelle, il faut intervenir régulièrement sur la filtration, le stérilisateur UV, les pompes, le skimmer, la présence d'algues, l'entretien des plantes.

A voir :

Un bassin bien conçu, c'est moins d'entretien

bassin et gabion en milieu urbain

Une envie de bassin, c'est bien souvent une envie personnelle ! Quelque chose que l'on souhaite faire soi-même et même si l'information que vous allez rechercher sur la réalisation d'un bassin abonde sur le net comme dans les librairies, il n'est pas toujours facile d'en faire une synthèse permettant d'optimiser son projet et qui identifiera les erreurs à ne pas commettre ! L'expérience des uns n'est pas toujours transposable à la réalisation envisagée par d'autres, parce que  beaucoup de paramettres rentrent en compte et interfèrent entre eux.
Alors ne restez pas dans l'incertitude, parlez-en à des concepteurs qui pour le prix d'une étude vous feront économiser largement le coût qu'engendreront les erreurs.